vendredi 18 novembre 2016

Comment ressembler à un lion 24/7



Hey! (attention cet article est long, j'vous préviens dès maintenant)

J'arrive avec une grande nouvelle, une super nouvelle, une nouvelle primordiale pour la face du monde! (au moins tout ça...)
Je vous annonce fièrement que j'ai décidé de revenir au naturel, tout du moins en ce qui concerne mes cheveux (même si c'est également le cas au niveau du maquillage mais on en parlera plus tard) en les laissant vivre leur vie de cheveux bouclés/ de coupe afro/ d'énorme tignasse digne du roi de la savane (et ça tombe bien, mon signe astro c'est lion(ne)!)

Je suis en train de vivre une étape importante de ma vie je crois, j'approche du demi siècle et je pense qu'après des années de maltraitance capillaire à base de shampoings lissants, de fer à lisser, de lissage brésilien et autres lissages japonais, une très grosse envie d'arrêter tout ça m'a travaillé l'esprit un moment avant de se concrétiser au quotidien. J'ai tout testé, j'ai bousillé ma boucle et bousculé ma nature de cheveux pendant des années, une bonne dizaine d'années.

 Pourquoi? Tout simplement parce que dans vos années les plus difficiles vers le chemin de l'acceptation de soi, j'ai nommé la superbe ADOLESCENCE, tout le monde avait pour unique et simple but de me faire sentir différente. Différente en quoi? Eh bien ma tignasse, mes boules volumineuses dénotaient tout particulièrement avec les crinières lisses et brillantes de mes camarades de classe, et les surnoms moqueurs s'enchaînaient.

A cet âge là, l'envie d'être aimée et acceptée est très importante et on vendrait son âme au diable pour acheter un fer à lisser (acheter <-> vendre, mdr). L'envie de se conformer, de se fondre dans la masse, et qu'on arrête surtout de vous montrer du doigt dans les couloirs, de vous dévisager dans le hall ou de vous hurler "Touff-Touff" à travers le self. Alors quand t'as 13 ans, que t'as des boutons, des lunettes, et une tignasse que tout le monde à l'air de détester, tu fais en sorte de rentrer un peu plus dans la "norme" et tu commandes un fer à lisser pour Noël. Et tu n'achètes plus que des shampoings lissants. Et tu passes des heures dans la salle de bains à essayer de discipliner ces cheveux qui ne sont pas lisses, puisque ce n'est pas leur nature.

 Après avoir cramé tes cheveux des années durant, après avoir eu l'impression d'être toi, au final, d'être comme les autres, tu te rends compte que la nature ne t'a pas faite comme ça.
La nature, elle t'a fait une tignasse, une touffe, une moumoute, et t'auras beau faire en sorte que ça ressemble à des spaghettis, à la moindre annonce de pluie, tu commences à paniquer et à trouver tous les subterfuges du monde pour éviter que le rideau que tu as passé des heures à lisser ne reboucle pas à la moindre goutte d'eau (bonnets, chapeaux, capuches et j'en passe...)

Aujourd'hui, je me sens beaucoup mieux avec ma tête hyper bouclée. Je suis dans ce qu'on appelle communément dans le jargon cheveux la "période de transition": mes boucles sont quelques peu abimées, mais j'ai franchement de la chance. Après avoir coupé ce qui était vraiment mort, je récupère peu à peu ma nature de cheveux. Au début, se croiser dans le miroir ça fait bizarre, les bad hair day ont une toute autre gueule, et je souhaite à personne de s'asseoir derrière moi au ciné. Mais sinon, tout simplement, je revis. La maturité des 25 ans peut-être?


Bon j'arrête de vous raconter ma vie d'avant, parce que là, wow je viens de me rendre compte que ça ressemblait limite à une séance chez le psy.

Ce que je dois retenir de tout ça, et vous aussi, c'est que l'on est comme on est, je suis née avec une touffe, autant l'accepter et vivre avec. Seulement, la touffe a des besoins particuliers et je découvre une toute autre routine capillaire.


Voici les produits que j'utilise pour ma moumoute, et même s'ils sont nombreux, je vous assure que pour moi ce n'est rien, comparé à la période ou je me lissait les cheveux et où il fallait que je blinde mes cheveux de produits pour tenter d'avoir quelque chose de correct. Y'a des jours ou je rêvais d'une perruque, et des jours ou j'enviais les Playmobils.

Pour avoir les cheveux propres, premier scoop, je les lave! Si, si, je vous assure...
Avec un shampoing pour cheveux secs, et le masque assorti. En ce moment j'utilise la gamme Lovéa au karité, et bon, heu, ça m'convient.



Mais c'est surtout ce qui suit qui m'importe : j'essore bien mes cheveux, je les démèle avec une Tangle Teezer et je mets une bonne noisette de R&B de Lush, un soin pour les cheveux bouclés à frisés. Je "scrunch" mes cheveux, c'est à dire que je les froisse du bas vers le haut pour reformer les ondulations, et ensuite c'est parti, sèche-cheveux+diffuseur tête en bas, et wouah!


Quand mes cheveux sont secs à 80%, j'applique une bonne noisette (encore, à croire que je suis pas lion mais écureuil) de gel d'aloe vera, qui va fixer mes boucles et me permettre d'éviter la touffe toute écrasée après une nuit de sommeil. Je continue de sécher tête en bas, et j'ai déjà beaucoup de volume.


Une fois que tout est sec, j'applique l'équivalent d'une cuillère à café d'huile de jojoba bio, pour lustrer un peu, faire briller les boucles et nourrir mes cheveux. J'utilise cette huile pour ma peau, et pour diluer aussi les huiles essentielles, je l'achète donc en pharmacie et bio de préférence!


Et voilà, j'ai une touffe extra-volumineuse, que j'arbore fièrement maintenant. J'ai tellement parlé que je me suis saoulée, je crois que ça se voit... Je vous laisse sur ce sublime cliché de ma mine décomposée par tout le blabla que je viens de vous lâcher... Des bisous!


Perfecto : Mango
Pull : H&M
Jean : Levi's 501
Vernis : Rouge Noir Chanel
Rouge à lèvres : Bourjois Rouge Edition Mat "Jet Set"

1 commentaire:

  1. aie aie aie bichette, t'es juste canonnissime avec tes cheveux au naturel!! je savais meme pas que tout ça se cachait sur ta tête!! j'adore!! <3

    RépondreSupprimer